L’Association canadienne des bibliothèques, archives et centres de documentation musicaux (ACBM) répond aux actes de racisme et de xénophobie des derniers jours en Amérique du Nord

À la suite des événements qui se sont déroulés récemment de chaque côté de la frontière canado américaine, l’Association canadienne des bibliothèques, archives et centres de documentation musicaux (ACBM) réaffirme son engagement envers la diversité, l’inclusion et la liberté intellectuelle.

L’attaque du 29 janvier dernier sur le Centre culturel islamique de Québec nous fait remettre en question notre perception du Canada en tant que société multiculturelle et paisible, qui accueille des gens de toutes nationalités, de toutes croyances et de toutes origines. L’ACBM se joint à d’autres sociétés universitaires, de même qu’au peuple canadien, pour offrir ses condoléances aux victimes de cet attentat insensé, ainsi qu’à leur famille, leurs amis et leur collectivité.

C’est dans le même esprit que l’ACBM condamne le décret émis le 27 janvier dernier par le président américain, Donald Trump, qui interdit temporairement l’entrée aux États Unis aux voyageurs en provenance de sept pays à majorité musulmane.

Les bibliothécaires et les archivistes soutiennent la création du savoir par le moyen de recherches savantes et de discussions ouvertes. En tant qu’association rassemblant des spécialistes de l’information, l’ACBM s’oppose à toute action qui viole les valeurs professionnelles de ses membres. Déjà, le décret du président Trump a perturbé le travail des intellectuels partout dans le monde. On ne peut que s’imaginer l’effet paralysant que produira la tragédie de Québec sur la participation des musulmans, et des membres d’autres groupes minoritaires, à la vie civile et intellectuelle du Canada.

De plus, l’ACBM constituant l’une des nombreuses sections nationales de l’Association internationale des bibliothèques, archives et centres de documentation musicaux (AIBM), elle attache une grande importance à un entretien universel et libre, car il engendre des connaissances et un sens d’appartenance. Nous sommes enthousiasmés à la perspective de voir nos collègues à Orlando, en Floride, vers la fin du mois, lors de la première rencontre régionale panaméricaine de l’AIBM, organisée conjointement avec la US Music Library Association (MLA). Nous espérons que l’on permettra à toutes les personnes inscrites de s’y rendre.

On dit de la musique qu’elle est un art qui transcende les barrières. Ces deux gestes déplorables érigent des barrières, tant psychologiques que physiques, et entravent la quête du savoir ainsi que la participation ouverte, libre et égalitaire à une société civilisée. L’ACBM se déclare en faveur d’une communauté internationale du savoir tolérante et exempte de préjugés, de discrimination et de violence. Nous faisons appel aux gouvernements pour qu’il protègent ces principes.\r\n\r\nL’Association canadienne des bibliothèques, archives et centres de documentation musicaux (ACBM)

Tags